English Version

Après la vasectomie

Surveillance postopératoire

Après votre vasectomie, le médecin vous demandera de rester dans notre salle de repos 15-20 minutes avant de repartir. Cette période de surveillance est importante pour s'assurer que vous ne faites pas de réaction indésirable aux médicaments anesthésiques (ex. Allergie). Parfois, la nervosité fait en sorte que certains patients ressentent une baisse de pression après la chirurgie. La période de surveillance permet ainsi de s'assurer que vous êtes prêt à reprendre votre route.

Pansement

En terminant la vasectomie, le médecin placera un petit paquet de coton sur la minuscule incision en dessous du pénis. Les cotons tiendront grâce à un peu de ruban adhésif et à vos sous-vêtements serrés. Vous conserverez le paquet de coton durant 4-5 heures. Vous pourrez le jeter ensuite et vous n’aurez plus rien à mettre sur la plaie. La vasectomie ne change rien pour aller uriner.

L'anesthésie locale

Vous commencerez à « dégeler » environ 1 à 2 heures après la procédure.

La douleur

Dans la majorité des cas, vous ressentirez un petit picotement à la peau une fois l'anesthésie passée. Par la suite, c'est une sensation de lourdeur dans les testicules qui s'installe pour 3-4 jours (comme si vous aviez une roche dans le sac !). Généralement, il s'agit plus d'un inconfort que d'une vraie douleur.

Si vous avez de la douleur, vous pouvez prendre du Tylenol, du Motrin ou de l’Advil.

Vous pouvez également appliquer de la glace sur le scrotum environ 10-15 minutes 3-4 fois dans la journée pour 1-2 jours. Entourez la glace d'une débarbouillette humide (pas de glace directement sur la peau). Les petits pois congelés constituent aussi une solution pratique, car ils se moulent à la forme de votre corps (éviter, par contre, de les servir à vos amis au prochain BBQ !!!!).

Un Bleu ?

Après la vasectomie, il se peut qu'il y ait un bleu (ecchymose) au niveau du scrotum (le sac) et même les cuisses. C'est un phénomène normal qui n'a rien de dangereux. Le bleu n'est pas douloureux et change de couleur puis disparaît en quelques jours (comme n'importe quel bleu).

Sous-vêtements serrés

Porter des sous-vêtements serrés jour et nuit pour 5 jours. Moins les testicules bougent et plus la guérison est facile. Un support scrotal que l'on retrouve en pharmacie peut être une bonne idée.

Bain et Douche

Vous pouvez prendre votre douche dès le lendemain matin de l'intervention, mais attendez 3 jours pour le bain, la piscine ou le Spa (pour ne pas que la peau trempe et « macère » dans l'eau).

Déplacements

Directement après l'intervention, vous pourrez marcher normalement, prendre des escaliers et conduire votre véhicule.

Efforts

La chose la plus importante après la vasectomie est d'éviter de faire des efforts durant 5 jours. On recommande de ne faire aucun effort de plus de 20 lb.

Que vous forciez des bras ou des jambes ne change rien. Lorsqu'on fait un effort, la pression artérielle monte et peut faire éclater des petits vaisseaux sanguins que le médecin a bouchés durant la vasectomie. Vous risquez alors de vous retrouver avec beaucoup d'inflammation et de douleur pour 1-2 semaines. Alors, mieux vaut prendre les choses relax pour 5 jours que de se ramasser avec des problèmes pour 2 semaines.

Travail

Le retour au travail dépend de ce que vous faites. Si vous avez un travail sans effort physique, vous pourrez recommencer à travailler dès le lendemain. Vous pourrez marcher, monter des escaliers, rester debout et conduire votre véhicule normalement.

Par contre, si votre travail exige des efforts, un arrêt de travail ou des travaux légers sont à prévoir pour 5 jours. Le médecin pourra vous faire un « papier de médecin » pour votre employeur si vous en avez besoin.

La conduite de camion n'est pas un problème dans la mesure où vous n'avez pas d'effort à faire (exemple : décharger de la marchandise, forcer pour serrer des attaches ou une toile, etc.). Par contre, la conduite de chariots élévateurs (« lift ») est déconseillée pour au moins une semaine. Ceux-ci n'ayant pas d'amortisseurs, ils transmettent les coups et les vibrations directement vers les testicules du conducteur.

Sports

Pour la majorité des sports, on recommande de s'abstenir pour une période d'une semaine (hockey, golf, jogging, ski, tennis, randonnée pédestre, etc.).
Pour ce qui est de la marche, il n'y a aucune restriction dans la mesure où vous ne transportez rien et vous marchez à un pas normal.

Certains sports plus exigeants ou à risque d'impact sur les testicules sont à déconseiller pour 2 semaines (ex. vélo, moto, motoneige, véhicule tout-terrain, équitation, squash, ski nautique, arts martiaux, etc.).

Pour ce qui est de la musculation, elle est fortement déconseillée durant la semaine suivant votre vasectomie. Pour les deux premiers jours du retour à l'entraînement, recommencez avec 50 % (la moitié) de la charge que vous utilisez normalement. Par la suite, si tout va bien, vous pourrez reprendre votre entraînement normal.

Sexe

Vous pourrez débuter les relations sexuelles 5 jours après votre vasectomie si vous vous sentez bien. Ne soyez pas surpris s’il y a un peu de sang lors des premières éjaculations. Les premières éjaculations peuvent être un peu douloureuses (c’est normal).

Par la suite, votre sexualité sera tout à fait identique à ce qu'elle était avant votre vasectomie. Les érections, la libido, la jouissance et même les éjaculations seront identiques.

En effet, les spermatozoïdes ne forment que 2 % de ce qu'on éjacule. La grande majorité est un liquide de conservation fabriqué par les vésicules séminales (près de la prostate dans votre ventre). Lorsque votre réservoir de spermatozoïdes sera vide, vous continuerez à éjaculer normalement, mais il manquera une petite goutte qui contenait les cellules vivantes (vous ne verrez pas la différence).

Stérilité et Spermogramme

Vous n'êtes pas stérile directement après l'intervention.

En effet, les vésicules séminales forment un réservoir pouvant contenir de 2 à 3 mois de spermatozoïdes vivants. Il faut donc 2 à 3 mois et environ 20 éjaculations pour le vider. Rien ne serre d'essayer de battre des records en tentant de vider votre réservoir en 20 jours. Car plus les éjaculations sont fréquentes et moins elles contiennent de spermatozoïdes.

Système reproducteur

Après la vasectomie, le médecin vous remettra un petit pot et un formulaire pour faire votre spermogramme 2 à 3 mois plus tard.

Le spermogramme est un test qui permet de savoir s'il reste des spermatozoïdes dans votre sperme. Vous le ferez chez vous, par masturbation dans le petit pot, une seule fois. Ensuite, vous aurez 1 h pour l'apporter à un des laboratoires qu'il vous indiquera. Durant le transport, il est important de garder l'échantillon à la température du corps, dans une poche de chemise ou de pantalon.

Le médecin recevra les résultats de votre test 1 à 2 semaines après, et vous appellera pour vous les communiquer.

Vous devez donc continuer votre contraception jusqu’à ce que vous ayez reçu les résultats de votre spermogramme.

Efficacité

Même si la vasectomie est l'une des méthodes de contraception les plus efficaces, rien n'est infaillible. En effet dans de rares cas (environ 1 patient sur mille, 0.1 %), la nature réussit à reconnecter les canaux malgré qu'ils soient coupés, clippés et brûlés.

La plupart de ces cas se reconnectent peu de temps après l'intervention (on appelle ce phénomène la recanalisation précoce). À ce moment, le spermogramme 2 à 3 mois après l'intervention, nous montrera encore la présence de spermatozoïdes vivants dans le sperme. Le médecin refera alors passer un second spermogramme un mois plus tard, car certains hommes prennent plus de temps que d'autres à vider leur réservoir. Si le second spermogramme démontre encore la présence de spermatozoïdes, on pourra dire que l'intervention n'a pas fonctionné et il faudra refaire la vasectomie une deuxième fois.

Un phénomène encore plus rare est la recanalisation tardive. C'est la reconnexion des tuyaux longtemps après que le spermogramme nous ait indiqué que tout avait bien fonctionné. On a vu des cas qui se reconnectaient plusieurs années après leur vasectomie. Ce phénomène étant très rare, si le résultat de votre spermogramme est satisfaisant, considérez-vous stérile et vous n'avez pas besoin d'utiliser d'autre méthode de contraception.

Si, dans les mois ou les années après votre vasectomie, votre conjointe présente un retard menstruel ou d'autres symptômes de grossesse, il serait important qu'elle fasse un test de grossesse.

Complications

La vasectomie, en particulier la vasectomie sans bistouri, est une procédure que l'on considère à très faible risque de complications. Elles sont rares et généralement bénignes, mais il est important d'être conscient qu'elles peuvent survenir.

Chez environ un patient sur cent (1 %), on peut avoir une petite boule de sang qui se forme près d'un testicule. Cela s'appelle un hématome. Il amènera un peu de douleur pour quelques jours et ne nécessite aucun traitement particulier.

L'infection, quant à elle, survient également chez 1 % des patients et amène de la rougeur sur la peau, de la douleur et de l'enflure. On la traite généralement facilement avec un antibiotique par voie orale (en pilule).

Une accumulation de spermatozoïdes dans le testicule une semaine après la vasectomie s'appelle une épididymite congestive. Cette complication survient rarement (0.5 %). Elle crée une pression dans le testicule qui dure généralement moins d'une semaine et se traite facilement avec des anti-inflammatoires et de la glace.

Une cicatrice douloureuse au niveau du canal ou une petite boule remplie de spermatozoïdes (granulome) se rencontre dans moins de 1 % des patients. Une sensibilité persistera alors pour quelques semaines. Très rares (0.1 %) sont ceux qui auront des douleurs chroniques par la suite.

Aucun changement n'est rapporté au niveau de la fonction sexuelle. La vasectomie n'affectera en rien la libido, l'érection, la jouissance, la sensibilité et l'éjaculation (rappelons que les spermatozoïdes ne forment que 2 % de ce que vous éjaculez).

Une petite controverse a eu lieu après la parution en 1996 d'une étude faisant état d'une possible augmentation du risque de cancer de la prostate suite à la vasectomie. L'analyse approfondie de ces résultats ainsi que la parution de plusieurs autres analyses n'ont pu, à ce jour, démontré de lien entre la vasectomie et le risque de cancer de la prostate. Ces études ont prouvé que la vasectomie n'entraîne aucune autre forme de cancer, de maladie cardiaque ou de toute autre maladie.

Après la vasectomie