English Version

La Vasectomie

La vasectomie est une méthode de contraception masculine définitive. C'est une procédure simple, rapide et très efficace (efficacité de 99.9 %). Elle existe depuis les années 1920 et connaît une popularité croissante depuis les années 1960. On pratique environ 15 000 vasectomies par années au Québec. De nos jours, plus d'hommes ont recours à la vasectomie que de femmes à la ligature des trompes. La vasectomie est beaucoup plus facile et comporte beaucoup moins de complications.

Le principe

Les testicules sont l'endroit où se fabriquent les spermatozoïdes. Ceux-ci montent dans les canaux (nommés vas deferens). Ils remontent dans le ventre et sont stockés dans un réservoir près de la prostate (nommé vésicule séminale). C'est là où se réunissent les deux canaux (gauche et droit). Par la suite, les spermatozoïdes sortent lors de l'éjaculation.

Système reproducteur

La vasectomie consiste à bloquer les canaux au-dessus des testicules pour empêcher les spermatozoïdes de remonter vers ce réservoir.

Vasectomie

La technique en détail

En premier lieu, on gèle une petite pastille de peau au centre du scrotum, environ 3-4 cm sous le pénis. Par la suite, on descend geler les deux canaux. On ne touche pas aux testicules, ni au pénis. En une vingtaine de secondes, l'anesthésie locale est terminée. On utilise le même produit anesthésiant que chez le dentiste (la Xylocaïne).

Étape 1Une fois bien gelé, on identifie un canal en le palpant avec les doigts.

Étape 2On l'immobilise sous la pastille de peau anesthésiée avec une petite pince en anneau.

Étape 3On utilise ensuite un instrument ayant de fines pointes courbées pour ouvrir la peau de quelques millimètres et sortir une boucle du canal à l'extérieur.

Étape 4On bouche ensuite le canal de trois façons. On cautérise (brûle) l'intérieur du canal.

Étape 5On installe une minuscule agrafe de titane.

Étape 6On coupe 5 mm de long de celui-ci.

On relâche le canal qui retourne instantanément à sa place habituelle. Puis, on répète exactement la même technique pour le deuxième canal.

La perforation à la peau ne faisant que quelques millimètres, il n'y a pas besoin de points de suture. La peau guérit seule, et ce, sans laisser de cicatrice.

La procédure dure de 10 à 15 minutes.

Vidéo

Animation


Animation vidéo
Technique du Dr Nélisse et Caouette

Reportage


Extraits d'un reportage télévisé
de Denis Beaudoin - TVA Sherbrooke

Les contre-indications

La principale contre-indication à la vasectomie est votre incertitude quant à votre désir d’avoir des enfants. Tant que vous aurez le goût, même vague, d’avoir un enfant, il faudra utiliser des méthodes contraceptives réversibles. Au niveau médical, il existe très peu de raisons empêchant la vasectomie : troubles sévères de la coagulation, hernie inguinale qui descend dans le scrotum, ancienne chirurgie au niveau des testicules qui empêcherais le médecin de palper vos canaux.

Les différentes techniques

Deux techniques de vasectomie existent ; la méthode dite « classique » et celle dite « sans bistouri » (parfois appelée technique chinoise et aussi, de façon erronée, technique au laser). La différence principale entre ces deux méthodes est la façon par laquelle on va chercher le canal et non comment on bloque les canaux. Par conséquent, il n'y a aucune différence au niveau de leur efficacité.

La méthode classique

La méthode classique consistait habituellement à faire 2 incisions de 2-3 cm (une de chaque côté du scrotum, « le sac »). On devait ensuite faire des points de suture pour refermer la peau.

La vasectomie sans bistouri

La vasectomie sans bistouri fut inventée en Chine en 1974 et introduite au Canada en 1992. Grâce à la mise au point de deux instruments chirurgicaux spécialement conçus à cette fin, on peut faire une seule incision beaucoup plus petite au centre du scrotum.

Les avantages sont :

  • la procédure prend moins de temps
  • la récupération est plus rapide
  • il n'y aucun point de suture
  • il y a moins de douleur et d'enflure
  • il y a moins de risque de complications

Pour bloquer les canaux

Plusieurs méthodes permettent l'occlusion des canaux (les boucher). La ligature (attacher), la cautérisation (brûler), l'excision (enlever un bout), le clampage (installer une agrafe) et l'interposition de gaine (fermer un bout avec son enveloppe) s'offrent au chirurgien. Plusieurs études démontrent que la cautérisation augmente l'efficacité de l'occlusion.

Le choix des Dr Nélisse et Dr Caouette

Vu les avantages importants pour le patient, les Dr Nélisse et Dr Caouette pratiquent la vasectomie sans bistouri. Pour boucher les canaux, ils associent trois techniques pour permettre une meilleure occlusion. Pour chaque canal, ils cautérisent l'intérieur des deux bouts (vers le ventre et vers le testicule), installent une minuscule agrafe de titane sur celui qui se dirige vers le ventre et coupent 5 mm du canal.

Cette façon de faire réduit au minimum l'inconfort et le risque de complications tout en maximisant l'efficacité.

La réversibilité

On doit considérer la vasectomie comme une méthode de contraception permanente et irréversible. En effet, il existe bien une méthode pour reconnecter les canaux (la vasovasotomie). Par contre, cette intervention est infiniment plus complexe que la vasectomie. Elle se pratique à l'hôpital, généralement sous anesthésie générale. Elle peut durer plus de 2 heures. Les douleurs et les risques de complications sont également plus importants qu'avec la vasectomie.

Finalement, seulement 40 à 45 % des hommes ayant eu la vasovasotomie redeviendront fertiles. Notez que l'efficacité de la vasovasotomie ne dépend pas de la manière dont on a bloqué les canaux durant la vasectomie, mais bien plus de la capacité de guérison du patient et surtout du temps écoulé depuis la vasectomie. En effet, plus il y a de temps entre la vasectomie et la vasovasotomie et moins la possibilité de redevenir fertile est grande.

Donc, puisque la reconnexion des canaux est une chirurgie beaucoup plus importante et qu'elle ne fonctionne que chez 40-45 % des patients, il faut considérer la vasectomie comme définitive.

Les coûts

À Sherbrooke et Quartier DIX30 avec le Dr. Caouette

Tous les patients (que vous ayez ou non une carte d'assurance maladie) 250$

 

Détail des frais

Le Dr. Caouette n'étant plus affilié à la régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ), le patient défraie la somme de 250 $ pour l'acte médical seulement. Il est fréquent que les compagnies d'assurance ne remboursent pas ces frais.

Modes de paiement

Au Quartier DIX30

Il est possible de payer par carte débit ou argent comptant. Les cartes de crédits et les chèques ne sont pas acceptés.

À Sherbrooke

Il est possible de payer par carte de crédit, carte débit ou argent comptant.


À Montréal avec le Dr. Nélisse

Le Dr. Nélisse est affilié à la régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ), il n'y a donc aucun frais pour les patients ayant une carte d'assurance-maladie du Québec valide. Par contre, des frais s'appliquent pour les autres patients.

Patient AVEC CARTE d'assurance maladie du québec VALIDE. Gratuit
Patient SANS CARTE d'assurance maladie du québec VALIDE. 220$
Patient de l'extérieur du pays 380$

 

Modes de paiement

À Montréal

Pour les patients ayant des frais, seul l'argent comptant est accepté.

La Vasectomie

Liens pertinents